mardi 6 juin 2017

Sans anecdote la vie serait triste, mon championnat de Belgique des 100 km de course à pied


Mes 100 kms « Slip » !



Ce dimanche 4 juin, j’ai participé au championnat de Belgique de course à pied « Pinksterlopen 100 km » à Aalter. Pour ne pas rater ce grand rendez-vous, j’avais préparé mes vêtements de course plusieurs jours à l’avance de sorte qu’il ne me restait plus qu’à les enfiler sans perte de temps le jour J. En effet, comme le départ de la course était donné à 8h, je me suis levé à 4h30 pour partir à 5h, puisque j’avais ± 1h30 de route à faire en voiture avant d’arriver à Aalter.

Pour m’y rendre, j’ai pris la bretelle d’autoroute à Bouge en passant par Beez. Là, un beau petit chat roux a traversé la rue devant la voiture, heureusement que je roulais doucement. Un peu plus loin un petit chat noir a traversé à son tour et, comme je ne suis pas superstitieux, je me suis dit qu’un chat roux ou noir c’était pareil.
Bref, à une heure aussi matinale il n’y avait pas de trafic et je suis arrivé au Sportpark d’Aalter sans encombre. Sur place, Je me suis rendu au secrétariat de course pour y retirer mon dossard et là, la préposée me dit que j’ai le numéro 13 ! et, comme je ne suis pas superstitieux, je me suis dit que c’était un numéro comme un autre.
A une 1/2h du départ de la course je décide d’ôter mon survêtement tout en fouillant mon sac pour y prendre mon short ; à mon grand désarroi, je constate que je l’ai oublié. Ok, pas de panique, je suis un homme plein de ressource et d’audace, je vais donc courir en slip !
Et oui mesdames, vous avez bien lu en slip ! : pas le slip kangourou mais un autre animal qu’on appelle Boxer ; comme dans les pubs, un beau Boxer noir qui vous moule les fesses et les coucougnettes. Pour faire illusion et détourner le regard, j’ai astucieusement placé une bande élastique bleue sur le haut de chaque cuisse glissée sous le bord du slip un peu court pour la circonstance.
Comme on dit, je vous ai gardé le meilleur pour la fin même si la course ne fût pas dénuée d’intérêt ni d’anecdotes tout autant burlesques.
Après avoir franchi la ligne d’arrivée j’ai regagné la salle où se déroulait la cérémonie des podiums. Au bout d’un moment j’ai conclu un peu hâtivement que je n’étais pas médaillé et que je pouvais aller me doucher. Sauf que…la préposée au secrétariat est venue récupérer le chip (pas le slip) de la course que j’avais encore sur ma chaussure. A ce moment, l’organisateur s’est aperçu de ma présence et est venu m’inviter à monter sur le podium pour me décerner la médaille de champion de Belgique des 65+.
Monter ! le mot est faible : la marche faisait au moins un mètre de haut, après 100 km ça ressemblait plus à de l’escalade de podium qui, du même coup, mettait à jour mon subterfuge salué par les applaudissements d’un public amusé.

Une bien belle journée pour un 100 km « slip » que je ne suis pas prêt d’oublier.


Marcel



http://pinksterlopen.blogspot.be/

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire