vendredi 24 mars 2017

Aujourd'hui, je vais vous parler des bâtons utilisés en trail ou dans d'autres disciplines.

Utiliser des bâtons ou pas ?
Vous  lirez dans la littérature spécialisée que les bâtons s'utilisent dès que vous rencontrez des pentes allant de 10%
à 30% ou à partir de 4000m de D+. Je ne me permettrai pas de contredire les spécialistes mais, compte tenu de l'âge et/ou de la forme physique, on peut les utiliser n'importe quand. Pour que les bâtons soient vraiment efficaces, il convient d’avoir la bonne technique. Si vous n’avez jamais couru ou marché avec des bâtons, il est essentiel de vous entraîner, sans quoi ils vous gêneront dans votre course. De plus, vous risquez d’avoir des crampes aux triceps et aux avant-bras. Pour éviter ça, il est important de renforcer votre dos par la pratique de la natation ou du rameur, de faire des pompes pour exercer les triceps et les avant-bras.
La technique d’utilisation des bâtons est assez simple : comme en ski de fond, la poussée avec le bâton s’effectue alternativement au pied opposé, la poussée s’oriente donc vers l’arrière jusqu’à extension du bras. De temps en temps, vous devrez faire deux foulées pour un seul mouvement de bras. Quand la pente se fait plus raide, la poussée devient simultanée avec les deux bras (en même temps). Les bâtons vous aident à franchir certains obstacles plus facilement comme passer un gué, monter ou descendre des hautes roches. Les points d’appuis supplémentaires offrent une meilleure stabilité dans la boue, une plus grande sécurité en descente, un amorti de l'impact sur les genoux et le bas du dos.
Pour votre alimentation pendant l'effort, tenez compte de la dépense énergétique plus importante puisque tout le corps participe à la propulsion vers l'avant.
Pour choisir la bonne longueur des bâtons il suffit de multiplier votre taille par 0,67 et vous obtenez ainsi la longueur optimale de vos bâtons de trail. Plus simplement, vous vous tenez droit, votre coude fait un angle droit et l’avant-bras est à l’horizontale. Votre poing doit se trouver à hauteur du nombril.
Vous avez probablement remarqué qu’il existe plusieurs catégories de bâtons :
·  Les bâtons monobrins : plus légers mais plus encombrants, il est difficile de les ranger ou de les fixer sur un sac en cours de route ce qui impose de les garder en main tout le temps.
·  Les bâtons télescopiques ou pliables : plus lourds mais plus pratiques, trouvent facilement leur place dans ou sur un sac à dos, ce qui permet d’avoir les mains libres pour se ravitailler ou pour aborder certains passages techniques. Vous les vérifierez avant chaque utilisation car un jeu excessif peut apparaître entre les jonctions des brins et les bâtons auront tendance à "claquer" à chaque impact.
·  N'oubliez pas des embouts en caoutchouc pour les pointes car lorsque vous progressez sur une surface dur le bruit peut très vite devenir agaçant pour vous et les autres.
Au-delà de l’encombrement, le poids est également un critère de choix. Les bâtons en aluminium plus lourds offrent une grande résistance alors que le carbone plus cher offre plus de légèreté.
Attention aux dragonnes, préférez celles en forme de gantelet vous éviterez les ampoules entre le pouce et l'index.
Enfin, si l’utilisation des bâtons est autorisée c'est avant tout un choix personnel mais pas une obligation.

Marcel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire